Venise : dans quel quartier loger ?

Au moment de choisir l’hébergement à Venise, vous vous sentez un peu perdus ? On vous conseille de dormir dans le centre historique, mais où est-il exactement ? Choisir un logement à Venise, c’est avant tout opter pour un quartier. Notre équipe cherche toujours à vous proposer l’hébergement qui correspond à vos envies. Pour ça, nous avons préparé ce guide des quartiers pour vous aider à choisir l’ambiance de votre séjour.

Se loger à Venise : quel quartier choisir ?

Imaginez une lagune aux eaux peu profondes. Au milieu, des îlots. Un refuge loin du monde où les vénitiens fondèrent leur cité. Pour s’y déplacer, ils jetèrent des ponts d’une rive à l’autre de cet archipel de poche. Les transports se font sur l’eau. On la parcourt à pied. Une ville à fleur de canal, où le moindre bâtiment a quelques siècles d’histoire.

Pour faire votre choix, plus que l’emplacement, c’est le style qui compte. Tous les quartiers de Venise sont beaux. Certains sont plus faciles d’accès, d’autres plus calmes. Tous vous transporteront dans un monde à part.

D’ailleurs, à Venise, on ne parle pas de quartiers. Les secteurs de la Sérénissime sont appelés sestiere, au singulier, sestieri, au pluriel. Tout simplement, parce qu’ils sont au nombre de six.

A lire sur le blog de Campo San Maurizio : notre petit lexique vénitien

San Marco

C’est le sestiere monumental de Venise. La Place Saint-Marc lui donne son nom, mais il s’étend jusqu’au Rialto et au Pont de l’Accademia. Fait d’un réseau dense de ruelles, c’est un peu le carrefour de Venise, son cœur vivant. Sous la République de Venise, c’était le quartier de passage entre la place Saint Marc et le Marché du Rialto. On y trouve donc encore une concentration de petites boutiques dans les rues étroites des Mercerie ou de la Frezzaria. Un quartier qui a le charme de la Venise des origines, mais qui est très fréquenté sur certains axes. Pourtant, il suffit souvent d’emprunter la bonne ruelle pour s’y retrouver seul au monde.

C’est le quartier idéal si : vous avez envie de faire une promenade à l’aube sur la place Saint-Marc déserte.

Castello

De la Place Saint-Marc, part un long quai ensoleillé qui offre des promenades splendides avec vue sur la lagune. C’est la Riva degli Schiavoni, qui conduit au quartier de Castello. Très calme, il est au bout de la ville et son atmosphère est encore populaire. Ses ruelles serpentent d’une église à une placette, tandis que le linge sèche au dessus des canaux. Aujourd’hui, l’Arsenal continue de dominer le quartier. Pendant des siècles, les navires de la Sérénissime sortaient de son ventre, où les ouvrier travaillaient, tenus au secret. Avec l’arrivée de la Biennale d’Art et d’Architecture, il a repris vie pour accueillir six mois par an d’immenses expositions.

C’est le quartier idéal si : vous avez envie de calme et d’authentique.

Dorsoduro

En traversant le Pont de l’Accademia, on arrive dans le quartier de Dorsoduro, l’épine dorsale de Venise. De la pointe de la Douane jusqu’au Campo Santa Margherita, il décline plusieurs identités. L’extrémité du quartier, couronnée par les coupoles de l’église Santa Maria della Salute, fait le bonheur des amoureux d’art. Vous y croiserez galeries, peintres de rue, mais aussi le portail de la Fondation Peggy Guggenheim ou les portes du Musée de l’Accademia. Puis il y a les Zattere : pour l’écrivain Philippe Sollers, le plus beau lieu au monde. Au soleil couchant, quand la lumière décline sur la Giudecca, c’est une vraie merveille. En remontant vers la gare, le quartier se fait plus étudiant, avec beaucoup d’universités disséminées.

C’est le quartier idéal pour : admirer toute la palette du soleil couchant lors de belles balades reposantes

Cannaregio

On entre à Venise par le sestiere de Cannaregio. La gare de Santa Lucia ou le Piazzale Roma, où s’arrêtent les bus, sont les deux portes d’entrées de la ville. Au delà, plus trace de voiture, tram, scooter, train ou vélo. Juste des piétons et le clapot des canaux où défilent les barques. Cannaregio est le sestiere le plus peuplé de Venise. Autour de la Strada Nova, son artère principale qui porte au Rialto, il est fait d’îlots de calme et de long quais animés le soir.

C’est le quarier idéal si : vous avez envie de petits restaus sympas et de bars où boire un Spritz à deux pas de “chez vous”

San Polo

Le marché du Rialto donne au quartier une atmosphère vivante et joyeuse avec ses étals chargés de couleur. Tout autour, les placettes vivent au rythme des cafés et des boutiques. Ses ruelles sont un terrain de jeu idéal pour se perdre avec bonheur, en se laissant porter par son instinct. Très vite, on retombe sur la place principale, le Campo San Polo, avec ses bancs à l’ombre où souffler un peu.

C’est le quartier idéal pour : ceux qui cherchent une position centrale proche des principales visites.

Santa Croce

En face de la gare, enlacé au sestiere de San Polo, se trouve le quartier de Santa Croce. Pendant longtemps, le quartier alternait zones lacustres et monastères, ce qui contribue encore à lui donner un certain calme. Aujourd’hui complètement urbanisé, il est souvent cité pour ses exemples d’architecture de la Venezia Minore. Sa grande place, le Campo San Giacomo dell’Orio, est le terrain de jeu des petits vénitiens qui s’y retrouvent après l’école. Proche de la gare, c’est un bon compromis entre accessibilité et tranquillité.

C’est le quartier idéal si vous avez envie de vous plonger dans une Venise à échelle humaine.

Et les îles ?

Venise compte de nombreuses îles : la Giudecca, Murano, Burano, Torcello… Si vous choisissez d’y loger, vous ferez l’expérience d’un séjour loin de tout, presque comme à la campagne, avec Venise à portée de bateau. Pour une cérémonie de mariage intime, les îles vénitiennes peuvent être le décor de vos rêves. Parlez-en avec notre équipe, qui vous proposera une sélection d’hébergements dans le quartier qui vous séduit le plus !

Cliquez ici pour contacter Dominique 🙂

Photo de couverture  : une maison à Venise par Pietro De Grandi via Unsplash