Un peu de rue des martyrs…

à deux pas du fabuleux cycle des Carpaccio à la Scuola San Giorgio degli Schiavoni. Vous cherchez des parcours alternatifs ? En voici. Snobez, le cycle de Saint-Ursule de l’Académie (snobez le doucement quand même), et passez deux heures devant celui de San Giorgio. Puis, giù dal ponte, poussez la porte de l’Atelier, la boutique de Muriel Balensi et Dominique Brunet. Un plongeon dans la boutique branchouille parisienne, pas branchée glacée où un accessoire pour ipad design se bat avec une paire de chaussures dans cent mètre carrés peints en Mouse Back, non, non, celle du neuvième, branchouille, avec un faux bordel soigné et sympathique,  une plaque de la rue Pigalle, que je n’ai vue qu’après avoir pensé qu’on était à Paris dans cet endroit, qui a cette qualité supplémentaire : c’est très beau !

Dominique, dont la passion pour la broderie se traduisit en collaborations avec les meilleures maisons de coutures parisiennes, et qui fut aussi costumière de théâtre du temps qu’elle vivait à Paris, crée des robes sur mesure, des chapeaux, de magnifiques corsets brodés, en se fournissant chez les meilleurs faiseurs d’étoffes de la ville, Muriel, qui a quitté sa vie parisienne pour l’amour du verre de Murano,  des perles ….et elle les fait…in loco ! Chalumeau, lunettes, cannes colorées, transparentes, pastels, mat, tiges de cuivre la magie prend forme sous vos yeux, alors même que vous vous êtes bien calés dans la bergère de velours pourpre, entourée par les robes et les chapeaux. Et surtout, ….Muriel ET Dominique créent la robe et le bijou pour la robe. Le collier, le bracelet, la broche indissociable de la robe, la perle comme prolongement de l’étoffe. Vous avez un mariage bientôt, une soirée où vous aimeriez être en sobre sur-chic ? Vous aimez la soie et la fluidité ? Passez-y ! Vous voulez quelques perles conçues pour vous, pas pour la psychanalyste new-yorkaise qui vient de sortir ? Passez-y encore.

L’Atelier, Fondamenta San Giorgio degli Schiavoni, Castello 3371.

Photo Vision de Saint Augustin, Carpaccio, Scuola grande San Giorgio degli Schiavoni