L’anecdote est sympathique

C’était il y a quelques jours, et le tout jeune bébé de mes amis faisait une de ses premières sorties en landau. Un touriste,  -français, se sont-ils fait une joie de me préciser – s’extasie auprès des parents avant de leur demander l’âge du nouveau né.

– quatre jours.

– oooooh ! Si jeune et déjà à Venise !!

Soit c’était de l’ironie au douzième degré, soit comme le pensent les jeunes parents, qui, il est vrai, vivent dans une zone particulièrement touristique, il n’apparaissait pas concevable qu’une créature puisse voir le jour à Venise ! Il n’y a je crois guère moins d’enfants naissant à Venise qu’ailleurs dans le Nord de l’Italie, puisque la natalité, si je puis me permettre, est en Italie, dans le nord du moins, moribonde, mais Venise n’est pas encore complètement une ville désincarnée, un parc de divertissement privé d’habitants ! On y accouche  !

Bon, souvent le médecin conseillera à la jeune mère l’hôpital de Venise-Mestre, qui est plus…. enfin moins… mais bon, il y a une maternité à Venise !! C’est encore une ville !

Cela dit même s’il est plus… enfin moins.. enfin disons que…. l’hôpital de Mestre présente une particularité : alors qu’à Venise-île, on peut espérer avoir une péridurale, si l’enfant a le bon goût de se présenter durant les heures de bureaux , à Venise-Mestre, dans un esprit démocratique, on a tout simplement supprimé la possibilité de péridurale.

Venise n’a-t-elle pas été selon la légende fonde le jour de l’Annonciation ? On allait oublier l’affaire aussi vite ???