La ville et l’architecte

Il  y a deux très bonnes raisons, pour le visiteur, le touriste, de lire le livre de Sergio Pascolo, paru dans la merveilleuse collection Corte del Fontego qui examine aujourd’hui Venise.
La première c’est que c’est en architecte urbaniste qu’il vous expliquera, avec une systématisation redoutablement efficace, pourquoi, du fait même de sa structure, Venise offre aujourd’hui une qualité de vie remarquable. On est (enfin !!!) ici ni dans la carte postale, ni dans la ville fantasmée, on est dans ce que le rythme, les temps, la sociabilité, les déplacements ont aujourd’hui encore d’exceptionnel  à Venise. Le saisir, en particulier pour le visiteur qui s’intéresse à Venise et non à ses représentations dans l’imaginaire collectif, est je crois tout aussi important que de savoir pourquoi on a mis le jugement de Salomon sur le palais des doges, ou de frissonner dans les calle obscures et humides, en rêvant d’Albertine ou de Tadzio.

La deuxième raison, c’est que Sergio Pascolo  a de Venise une vision globale, c’est à dire qu’il envisage Venise et sa lagune, et les rives de sa lagune. Partant du constat que la ville idéale, ville modèle même, pour sa qualité de vie, se vide, qu’elle perd les services qui rendent la vie quotidienne possible, qu’elle est en passe d’être réduite à la carte postale, il cherche des solutions, et celles-ci le mènent au sujet du moment….Marghera !!!!!!!!!!!! Si vous vous intéressez à Venise, vous n’aurez pas manqué de lire dans la presse que Pierre Cardin veut construire dans cette zone industrielle en partie tombée en déshérence une tour énorme. Il faut un avis sur la question ! Bien sûr, il faut toujours un avis sur une polémique. Les propositions de Sergio Pascolo, antérieures au projet, mais qui en constituent désormais une alternative, pourraient vous orienter !

J’ajouterais une troisième raison, très personnelle : la remarque sur les discours des guides non autorisés et leurs élucubrations sur le Fontego des Tedeschi m’a fait hurler de rire !

Sergio Pascolo, Abitando Venezia, éd. Corte del Fontego.